La glisse n’en finit jamais d’inventer des engins pour s’amuser… Il en est ainsi avec le splitboard, une planche de snowboard qui se transforme tout simplement en skis pour la montée. Cela permet donc, comme par magie, de se déplacer comme un skieur de randonnée muni de peaux de phoques. Une fois au sommet, alors on réunit les deux parties de la planche pour n’en faire qu’une et réaliser sa trace tel un snowbaorder et non plus un skieur.

 

A. Choisir son splitboard : les différents systèmes

 

Il existe différents systèmes de splitboard. Pour les fixations, en revanche, sachez que toutes sont adaptables à tous les splitboards, il suffit juste d’avoir l’insert adéquat.

 

Système standard en 2 parties

 

La plupart des splitboards se séparent en deux parties. A la montée on se retrouve donc avec un bon gros ski large sous chaque pied, ce qui parfois peut gêner la randonnée, disons qu’on peut se marcher un peu dessus…

 

Système en 3 parties ou plus

 

Il existe d’autres systèmes qui se séparent en 3 parties voire plus.  Ces systèmes sont très avantageux pour la montée car la largeur des skis étant plus petite, la marche sera plus facile. Le snowboardeur, en revanche, doit porter la troisième partie sur son sac à dos.

 

 

 

 

B. Choisir son splitboard : shape, cambre et tout le toutim

 

Il existe différents snowboards selon l’utilisation voulue. Les caractéristiques sont le « shape » (forme de la planche) et le « cambre » (forme plus ou moins arquée).

 

Le Shape

 

Le shape « directionnel »Le snowboard a une spatule plus large que le talon. Ce matériel est destiné à la descente car cette forme permet une meilleure accroche, une bonne tenue en courbe et une grande stabilité à haute vitesse.

 

Le shape « Twin tip » Le snowboard n’a ni avant ni arrière, il est symétrique. Ce matériel est agréable hors des sentiers battus car il favorise la maniabilité et permet d’évoluer dans les deux sens et de faire des sauts. 

 

Le Cambre

 

Le cambre « classique »Patin légèrement décollé de la neige au centre, est copié sur celui des skis. Il permet puissance et accroche.

 

Le cambre « plat »Totalement collé à la neige, directement en contact avec le terrain, le cambre plat procure plus de puissance dans les appuis.

 

Le cambre « inversé » et rocker La planche ne touche pas le sol aux deux extrémités. Ce type de cambre permet de déjauger plus facilement dans la neige profonde et donc facilite la progression en poudreuse.

 

Le double cambre ou double rocker Le double rocker est un système qui relève la planche sous les pieds. Ce système permet de mieux déjauger en améliorant la portance en poudre ainsi qu’un meilleur amorti sur terrain changeant. Ce type de système ne permet pas une super bonne accroche sur piste car le contact entre la splitboard et la neige est moindre.